bottaro_world_map.png

Please, select your language

Bienvenue à Vérone, une ville qui ne souffre aucune comparaison.

Bienvenue à Vérone, une ville qui ne souffre aucune comparaison.

« Vae Roma! » On dit que c’est avec ces mots que le chef gaulois Brennus, le fondateur mythique de la ville de Vérone, a arrangué la ville pendant une campagne de guerre contre les Romains. Traduites, ses paroles sonnent plus ou moins ainsi : « Malheur à toi Rome ! »

Un avertissement à la Capitale, donc, de la part d’une ville, Vérone, qui n’a pas grand-chose à lui envier : elle aussi est une capitale, celle des amours tourmentées d’un Montaigu et d’une Capulet ; elle aussi a un amphithéâtre qui, en été, se transforme en l’opéra en plein air le plus grand du monde ; elle aussi est riche en curiosités, en histoire, en art et en architecture, à tel point que son centre historique a été déclaré patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Vérone : une promenade dans le centre entre balcons, églises et os de baleine

Si les Étrusques, les Gaulois, les Romains et les Lombards ont jeté les bases de la ville, ce n’est qu’avec la famille Scaliger que Vérone, surnommée la « Porte d’Italie », a brillé, devenant la concentration de beauté artistique, architecturale et urbaine qu’elle est aujourd’hui.

Nous vous proposons quelques lieux incontournables pour un week-end en ville :

Les Arènes: dans un décor de pierre rouge-rose de la Valpolicella, l’amphithéâtre résonne chaque été grâce au célèbre festival d’opéra, aux grands concerts et aux événements prestigieux.

La maison de Juliette : le balcon le plus célèbre d’Italie est une visite incontournable de la ville. Ici, Juliette Capulet vous attend, entourée de murs couverts de cartes et de lettres d’amour laissées par des amoureux du monde entier. Un conseil : touchez la statue de Juliette avant de partir, ça porte bonheur…

Piazza dei Signori: un concentré de curiosités historiques, de la grande statue de Dante en exil aux superbes tombeaux des Scaligeri, en passant par l’os de baleine suspendu à la passerelle de la Domus Nova. Il s’agirait d’une ancienne publicité pour une pharmacie vantant les pouvoirs médicinaux de l’os de baleine râpé.

La basilique de San Zeno : la rosace centrale, appelée « roue de la fortune », se détache sur la façade romane en marbre et tuf, tandis que l’intérieur est enrichi par le triptyque de Mantegna représentant la Madone sur le trône.

Le pont Scaliger : 120 mètres de briques rouges typiques de la Vérone médiévale, qui constituaient une voie de fuite de la ville vers l’Adige et qui, aujourd’hui, avec le Castelvecchio adjacent, offrent un spectacle unique au coucher du soleil.